Accueil Les livres commentés Détails - Naissance d'un pont

Les derniers livres commentés

Je, d'un accident ou d'amour – Loïc Demey – Cheyne
Le lambeau – Philippe Lançon – Gallimard
En route vers Okhotsk – Eléonore Frey – Quidam
     traduction Camille Luscher
Une terrasse en Algérie – Jean-Louis Comolli – Verdier

lors de la réunion du 4 septembre 2018
... avis des lecteurs à suivre ...
 

Les prochaines lectures

Hével – Patrick Pécherot – Gallimard
La robe blanche – Nathalie Léger – Pol
Nirliit – Juliana Léveillé-Trudel – La peuplade
 
pour la réunion du 9 octobre 2018


Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Naissance d'un pont
Auteur:
de Kérangal (Maylis)
Edition:
Verticales
Réunion du:
16.11.2010

Commentaire

naissancepont 

 Un pont se construit à Coca, ville imaginaire d'une imaginaire Californie. Pourquoi ce pont, là, comment il se bâtit et quels effets il a dans son environnement, voilà le propos de ce livre très étonnant.

 

C'est une prouesse d'écriture, une écriture à la fois simple, précise, très lisible et poétique, une écriture qui produit sa propre énergie. C'est un flux, un souffle qui charrie énormément de choses, qui emporte comme un fleuve, dans des phrases très longues, sauf dans l'épisode de la noyade où elles deviennent saccades. Le parti pris de ne pas entrer dans l'intériorité et dans la psychologie des personnages donne un résultat très intéressant. En outre le sujet est documenté sans être trop technique et le lecteur apprend quantité de choses sur les chantiers.

 

De tous les coins du monde, affluent à Coca ingénieurs, techniciens et ouvriers, formant ainsi une population extraordinaire par ses origines, ses parcours et ses spécialités. On suivra la vie de quelques uns d'entre eux : Diderot l'ingénieur, Summer Diamantis la responsable du béton, Sanche le conducteur de grue, … Les personnages sont campés en trois lignes (le portrait du maire est extraordinaire), certains sont parfois durs ou cruels, mais restent humains sous le regard sans jugement du narrateur. Tout au long de la construction du pont les destins individuels vont croiser les destins collectifs.

 

Autour du chantier s'installent les contrastes entre la cité et la nature, entre la ville et la forêt, entre des humains tellement différents. Sans entrer dans le jugement, les oppositions sont mises en relation avec le pont, avec le fleuve. C'est le choc de deux mondes, l'Eden c'est de l'autre côté, un monde va disparaître quand le pont sera terminé. La construction n'avance pas sans heurts : les écologistes imposent un arrêt pendant la nidification des oiseaux, les ouvriers revendiquent une augmentation, le fleuve gèle (tiens, on se croyait dans un pays chaud). Mais les travaux reprendront, le pont se fera. L'essentiel est de traverser. On est dans le mouvement, celui du fleuve, de la construction, de l'écriture. Pour certains la tonalité, optimiste, est un hymne au monde moderne.

 

Pour Naissance d'un pont comme pour Purge, des lecteurs reviennent tout exprès à la librairie pour dire leur enthousiasme.

 

Bannière
Copyright © 2018 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

Prix des lecteurs :
Le fleuve sans rives
de Juan José Saer
------------------------------

Lire et aussi ...écrire

         plume

------------------------------
Mise à jour le 08/09/2018