Accueil Les livres commentés Détails - Une chasse au pouvoir

Les derniers livres commentés

L'attrapeur d'oiseaux – Pedro Cesarino – Rivages
     traduction Hélène Mélo
Maman pour le dîner – Shalom Auslander – Belfond
     traduction Catherine Gibert
La mort d'un père – Karl Ove Knausgaard – Gallimard
     traduction Marie-Pierre Fiquet


lors de la rencontre du 6 septembre 2022

... avis des lecteurs à suivre ...
 

Les prochaines lectures

Les marins ne savent pas nager – Dominique Scali
     La Peuplade
GPS – Lucie Rico – Pol
Le lecteur de Jules Verne – Almudena Grandes
     Lgf traduction Serge Mestre

pour le club de lecture du 22 novembre 2022



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Une chasse au pouvoir
Auteur:
Desmartis (Marie)
Edition:
Anacharsis
Réunion du:
26.06.2012

Commentaire

unechasseaupouvoir

A partir d'un travail anthropologique de cinq ans, Marie Desmartis livre une enquête passionnante sur un petit village des Landes et sa vie politique mouvementée.

 

"Ça se lit comme un roman ! " L'auteur restitue en effet le fruit de ses recherches dans une belle narration, utilisant un langage très précis et très clair. C'est ainsi qu'on apprend quels sont les jeux de pouvoir derrière la mécanique bien établie du conseil municipal et derrière la démesure des incidents liés aux élections. On comprend mieux ce qui se cache derrière l'incendie d'une palombière, au-delà du discours médiatique sur les incendies de l'été. L'enquête historique retrouve les racines du fonctionnement d'aujourd'hui dans les siècles précédents : mutations du paysage et des ressources agricoles, évolutions démographiques, transformation de la composition de la population avec notamment l'arrivée des hippies, périurbanisation, … La permanence et l'importance du social sont très bien analysées dans les relations entre le dernier maire et ses trois agents, qui ont intériorisé la supériorité du maire, femme de pouvoir issue d'une famille de pouvoir.

 

Le petit village d'Olignac n'existe pas, pas plus que son maire Mme Fortier. Tous les noms ont été modifiés, et on est presque tenté de rechercher dans les archives du journal Sud-Ouest les vrais lieux et les vraies personnes, ce qui serait très certainement possible et ce qui prouve bien que c'est passionnant. Y a-t-il un problème déontologique entre la protection des personnes et la rigueur scientifique ? Pourquoi l'auteure n'a-t-elle pas fait un roman ? Cet entre-deux est gênant pour certains lecteurs.

 

Mais il est aussi intéressant de savoir comment Marie Desmartis a travaillé (prise de notes, lecture et étude des délibérations du conseil municipal, …) sans pour autant entrer trop loin dans la méthodologie comme le ferait une thèse. Elle précise aussi sa position d'anthropologue vivant à l'intérieur de son champ d'observation, dépendant de ses informateurs comme Lévi Strauss des Indiens en son temps. Evoquant les limites de l'exercice, elle conclut sur le silence des "chasseurs" à qui la parole n'a pu être donnée, alors qu'ils sont les auteurs de l'acte qui a déclenché le travail de recherche.

 

Le livre a vivement intéressé l'ensemble des lecteurs, pour certains "c'est mon livre de l'année !".

 

Dans la même collection "les ethnographiques" Anacharsis publie "Le Vol et la Morale" de Myriam Congoste, ou l'ordinaire d'un voleur. Toujours du côté de Bordeaux, pas loin de chez Mauriac …

Bannière
Copyright © 2022 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

     Retour sur les

Lectures à voix haute

du 27 septembre 2022

      à la librairie

  Quai des Brumes

------------------------------

Mise à jour le 27/09/2022