Accueil Les livres commentés Détails - Viviane Elisabeth Fauville

Les derniers livres commentés

L'attrapeur d'oiseaux – Pedro Cesarino – Rivages
     traduction Hélène Mélo
Maman pour le dîner – Shalom Auslander – Belfond
     traduction Catherine Gibert
La mort d'un père – Karl Ove Knausgaard – Gallimard
     traduction Marie-Pierre Fiquet


lors de la rencontre du 6 septembre 2022

... avis des lecteurs à suivre ...
 

Les prochaines lectures

Les marins ne savent pas nager – Dominique Scali
     La Peuplade
GPS – Lucie Rico – Pol
Le lecteur de Jules Verne – Almudena Grandes
     Lgf traduction Serge Mestre

pour le club de lecture du 22 novembre 2022



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Viviane Elisabeth Fauville
Auteur:
Deck (Julia)
Edition:
Minuit
Réunion du:
30.10.2012

Commentaire

vivianelisab

C'est une histoire de fous ! Une jeune femme croit avoir tué son psychanalyste, mais est-ce bien elle ou pas ? Et sa mère, qu'on croit morte une bonne partie du livre, en définitive l'est-elle vraiment ? On pourrait croire à une parodie de roman policier, avec son enquêteur désabusé juste comme il faut, cet enquêteur qui convoque Viviane à plusieurs reprises sans pour autant être convaincu de sa culpabilité.

 

Même si tout le roman tourne autour du meurtre du psychanalyste, il ne se résume pas à cela, bien sûr. C'est bien plutôt un travail sur le point de vue réalisé par des changements de narrateur, au point qu'on ne sait pas toujours qui parle. Le livre commence par s'adresser directement à l'héroïne en lui disant "vous", du coup le lecteur se sent lui-même interpellé et peut-être coupable … Le procédé est très audacieux pour un premier roman, et ce n'est sans doute pas par hasard qu'il est édité chez Minuit.

 

Pour les uns c'est facile à lire mais sans conséquence, avec une fin un peu trop loufoque, déstabilisante et somme toute décevante. Pour les autres ce n'est pas si simple qu'il y paraît, ils ont été très intéressés par le jeu sur plusieurs registres, par le fait d'être mené si habilement en bateau et surtout par la recherche sur le style, car "c'est un texte qui vit par son style". A ce sujet sont citées les pages 98 et 99 qui décrivent une scène de relation sexuelle de façon très visuelle, avec des verbes et des mots inhabituels pour ce type de scène. "C'est le morceau le plus drôle, il faut le relire, vaut le détour ! Il y a tout un travail sur la façon de décrire cette scène".

 

Et au final, une question : combien de fois a-t-on échappé à un meurtre potentiel … ?!

Bannière
Copyright © 2022 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

     Retour sur les

Lectures à voix haute

du 27 septembre 2022

      à la librairie

  Quai des Brumes

------------------------------

Mise à jour le 27/09/2022