Accueil Les livres commentés Détails - Les années

Les derniers livres commentés

Je, d'un accident ou d'amour – Loïc Demey – Cheyne
Le lambeau – Philippe Lançon – Gallimard
En route vers Okhotsk – Eléonore Frey – Quidam
     traduction Camille Luscher
Une terrasse en Algérie – Jean-Louis Comolli – Verdier

lors de la réunion du 4 septembre 2018
... avis des lecteurs à suivre ...
 

Les prochaines lectures

Hével – Patrick Pécherot – Gallimard
La robe blanche – Nathalie Léger – Pol
Nirliit – Juliana Léveillé-Trudel – La peuplade
 
pour la réunion du 9 octobre 2018


Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Les années
Auteur:
Ernaux (Annie)
Edition:
Gallimard
Réunion du:
01.04.2008

Commentaire

Les années 

Annie Ernaux retrace dans Les années son parcours depuis 1941, en passant de ses souvenirs personnels à l'universel des époques traversées. Le livre est ainsi l'écho, par exemple, de tout le combat des femmes au 20ème siècle. Le cahier des charges que s'est proposé l'auteur n'est donné qu'à la fin et vient conclure le livre à point nommé.

 

La plupart des lecteurs ont abordé Les années avec une certaine réticence, après avoir lu les autofictions précédemment écrites par Annie Ernaux. Elle s'y livrait beaucoup, d'une façon parfois qualifiée de nombriliste.

Ici ce n'est pas "je", ce n'est pas "elle", ce sont toutes les femmes de cette génération ou de la suivante qui se retrouvent à chaque page. C'est un album de souvenirs, où à partir d'une photo de l'auteur se déploie par petites touches toute une époque, ses événements, ses difficultés d'être, ses nouveautés, son ambiance, le tout ponctué de livres, de films, d'émissions de radio (ce que représentait la radio alors – pour certaines le seul refuge).

Ces souvenirs d'époques au fond assez sclérosées peuvent aussi ne pas être agréables. Pourtant le livre n'est pas lourd. L'écriture est sensible, la construction très originale et les descriptions d'une grande justesse. Il n'est peut-être pas inutile non plus de rappeler, surtout pour les générations plus jeunes, que les droits actuels des femmes sont le fruit de combats assez récents.

Est-ce un livre de femme(s) ? Les hommes présents n'ont pas lu le livre (ils vont sûrement le faire), mais on a des témoignages indirects, qui attestent que les hommes s'y retrouvent aussi.

 

En résumé une assez belle unanimité des jeunes et des moins jeunes sur ce livre.

 

Bannière
Copyright © 2018 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

Prix des lecteurs :
Le fleuve sans rives
de Juan José Saer
------------------------------

Lire et aussi ...écrire

         plume

------------------------------
Mise à jour le 08/09/2018