Accueil Les livres commentés Détails - L'avancée de la nuit

Les derniers livres commentés

L'homme coquillage – Aslı Erdoğan – Actes sud
     traduction Julien Lapeyre de Cabanes
Le fleuve sans rives – Juan José Saer – Le Tripode
     traduction Louis Soler
Londres après minuit – Augusto Cruz – Christian Bourgois
     traduction André Gabastou

lors de la réunion du 15 mai 2018
... avis des lecteurs à suivre ...
 

Les prochaines lectures

Algèbre – Yan Pradeau – Allia
Le coq de Renato Caccioppoli – Jean-Noël Schifano
     Gallimard
Deuils – Eduardo Halfon – Table ronde
     traduction David Fauquemberg
La fraîcheur de l'herbe – Alain Corbin – Fayard

pour la réunion du 26 juin 2018


Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
L'avancée de la nuit
Auteur:
Alikavazovic (Jakuta)
Edition:
Editions de l'Olivier
Réunion du:
05.12.2017

Commentaire

lavanceedelanuit

Paul, issu d'un milieu très modeste, travaille pour payer ses études d'architecture comme gardien de nuit dans un hôtel de la chaîne Elisse. Il est fasciné par Amélia, une fille étrange et mystérieuse rencontrée à la fac, qui occupe la chambre 313 de l'hôtel. Elle par contre n'a aucun problème d'argent car son père est propriétaire des hôtels Elisse. Ils tombent amoureux l'un de l'autre, mais un jour Amélia disparaît sans explications …

 

En lice cet automne pour plusieurs prix dont le Femina et le Médicis, objet d'excellentes critiques, lauréat du prix du Zorba le 3 décembre 2017 et Révélation française 2017 de Lire, le livre a pourtant eu du mal à atteindre les lecteurs, même quand ils relèvent que "le titre est magnifique", pour la plupart à cause du style : "C'est confus, fatigant, anesthésiant, décourageant ; l'ambiance est éthérée ; trop souvent la phrase énonce quelque chose puis immédiatement son contraire ; on n'arrive pas à croire aux personnages ; ces 60 ans sont déroulés à toute vitesse."

 

Pourtant d'aucuns notent que justement, le style a l'art d'installer une atmosphère mystérieuse et un peu irréelle, et rend bien la relation entre deux personnes qui se veulent et ne se veulent pas, se perdent et se retrouvent. Juxtaposer les contraires dans le même énoncé est une façon de souligner l'incertitude du monde et du réel.

 

Il en est aussi pour regretter que ce recul devant le style ait quasiment occulté pour nombre de lecteurs les thèmes récurrents du roman, qui sont importants et intéressants, notamment les développements sur l'urbanisme et la peur dans les villes, ou encore tout ce qui concerne Sarajevo, où Amélia est partie à la recherche de sa mère.

Bannière
Copyright © 2018 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

Lire et aussi ...écrire
plume
------------------------------
Lire à voix haute
le mardi 5 juin 2018

------------------------------
Mise à jour le 16/05/2018