Accueil Les livres commentés Détails - Le coq de Renato Caccioppoli

Les derniers livres commentés

Algèbre – Yan Pradeau – Allia
Le coq de Renato Caccioppoli – Jean-Noël Schifano – Gallimard
Deuils – Eduardo Halfon – Table ronde
     traduction David Fauquemberg
La fraîcheur de l'herbe – Alain Corbin – Fayard

lors de la réunion du 26 juin 2018

 

Les prochaines lectures

Je, d'un accident ou d'amour – Loïc Demey – Cheyne
Le lambeau – Philippe Lançon – Gallimard
En route vers Okhotsk – Eléonore Frey – Quidam
     traduction Camille Luscher
Une terrasse en Algérie – Jean-Louis Comolli – Verdier
 
pour la réunion du 4 septembre 2018


Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Le coq de Renato Caccioppoli
Auteur:
Schifano (Jean-Noël)
Edition:
Gallimard
Réunion du:
26.06.2018

Commentaire

lecoqderenatocaccioppoli

Ce livre a été retenu en complément à Algèbre de Yan Pradeau, qui retrace la vie d'Alexandre Grothendieck. Ici nous sommes à Naples avec Renato Caccioppoli. Tous deux sont des génies mathématiques, tous deux ont des vies et des caractères atypiques, tous deux sont peu adaptés à la vie en société.

 

Mais alors que l'auteur d'Algèbre est en retrait, Jean-Noël Schifano prend ici la première place, et c'est bien irritant, d'autant qu'il use d'un style lyrique et emporté. "On se cogne contre les phrases, les mots, c'est très décourageant ; c'est illisible, on ne sait pas de qui on parle ni où on est ; la première moitié du livre est très difficile à lire." On était pourtant bien disposé envers l'auteur, traducteur reconnu de Umberto Eco et grand amoureux de Naples.

 

Ceci dit, ce n'est pas inintéressant pour autant et plus d'un lecteur a goûté la lecture, qualifiée d'agréable. Le portrait singulier et assez baroque de Caccioppoli reflète bien ses incohérences et ses errances alcoolisées. Basé sur des faits réels de la vie du mathématicien, il met en évidence l'ambiguïté du personnage. Particulièrement anticonformiste, ce dernier manifeste son opposition au régime fasciste de façon spectaculaire – la scène avec le coq est particulièrement savoureuse. Par chance il est toujours tiré d'affaire par sa tante, fille de Bakounine.

 

On peut aussi prendre plaisir à la balade dans Naples, à travers les références à ses quartiers et à ses monuments. Ou encore, si l'on est vraiment intrigué par le génie mathématique, faire des recherches sur les variations et l'isopérimétrie.


Bannière
Copyright © 2018 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

Prix des lecteurs :
Le fleuve sans rives
de Juan José Saer
------------------------------

Lire et aussi ...écrire

         plume

------------------------------
Mise à jour le 26/07/2018