Accueil Les livres commentés Détails - Walla Walla

Les derniers livres commentés

La liberté d'être libre – Hannah Arendt – Payot
    traduction Françoise Bouillot
La peau dure – Raymond Guérin – Finitude
Walla Walla – Elsa Boyer – Pol

lors de la réunion du 30 avril 2019

 

Les prochaines lectures

Rue des pâquerettes – Mehdi Charef – Hors d'atteinte
La guerre est une ruse – Frédéric Paulin – Agullo
Dévotion – Patti Smith – Gallimard – traduction Nicolas Richard

pour la réunion du 18 juin 2019


Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Walla Walla
Auteur:
Boyer (Elsa)
Edition:
Pol
Réunion du:
30.04.2019

Commentaire

wallawalla

Walla Walla est une ville des Etats-Unis, mais aussi une expression d'origine arabe qui signifierait "sur ma foi". Walla est le passé simple du verbe waller utilisé dans les jeux vidéo : voir ou tirer à travers les murs, ou construire un mur. C'est enfin un fournisseur d'accès Internet à Tel-Aviv.

 

Ici c'est une ville fictive où se côtoient et se rencontrent un certain nombre de personnages. Appâtés par les critiques très laudatives des Inrocks et du Monde, les lecteurs ont pourtant eu du mal à entrer dans l'univers du livre, qui tente de traduire les angoisses du monde hyperconnecté d'aujourd'hui. Faudrait-il être geek pour goûter vraiment ce type de récit ?

 

Il n'y a pas vraiment d'intrigue dans cette description par patchwork d'une micro-société fermée, qui accumule les images entre réel et virtuel. S'y trouvent pourtant des pages très justes, sur la solitude par exemple, quand Lauren se souvient régulièrement de son mariage dans les îles, du sable dans lequel on s'enfonçait comme s'enfonce aujourd'hui son mariage. On goûte également des moments assez amusants : la belle-mère face à son thérapeute virtuel, le prédicateur fou qui fait penser à un grand de ce monde, le grand barbecue final où mangent et boivent ensemble des gens qui se détestent tous ("on peut imaginer qu'ils mangent le prédicateur", pense un lecteur). La langue a été pour certains une difficulté, pour d'autres elle a d'abord été proche de la poésie mais a fini par lasser.

 

Le projet critique est bien évidemment intéressant, mais n'a pas atteint son but d'après les lecteurs : "ça ne marche pas, il n'y a pas de cohérence d'ensemble, c'est un peu fourre-tout, même si bien sûr, on peut y trouver des choses intéressantes".

Bannière
Copyright © 2019 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

Lire et aussi ...écrire

         plume

------------------------------
Mise à jour le 12/06/2019