Accueil Les livres commentés Détails - G.A.V.

Les derniers livres commentés

Un privé à Babylone – Richard Brautigan – 10/18
     traduction Marc Chénetier
Fille, femme, autre – Bernardine Evaristo – Globe
     traduction Françoise Adelstain
Mille secrets mille dangers – Alain Farah – Le Quartanier

lors de la rencontre du 28 juin 2022

 

Les prochaines lectures

L'attrapeur d'oiseaux – Pedro Cesarino – Rivages
     traduction Hélène Mélo
Maman pour le dîner – Shalom Auslander – Belfond
     traduction Catherine Gibert
La mort d'un père – Karl Ove Knausgaard – Gallimard
     traduction Marie-Pierre Fiquet

pour le club de lecture du 6 septembre 2022



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
G.A.V.
Auteur:
Fouqué (Marin)
Edition:
Actes Sud
Réunion du:
04.01.2022

Commentaire

g-a-v

Né en 1991, Marin Fouqué écrit de la poésie, du rap, des nouvelles, et compose sur scène des performances mêlant prose, chant et musique. Il anime des ateliers d'écriture, étudie le chant lyrique et pratique la boxe française. "G.A.V." est son deuxième roman, après "77", déjà remarqué par la critique.

 

"G.A.V." – garde à vue – rassemble les protagonistes se retrouvant un soir dans les différentes cellules d'un commissariat. L'auteur entre dans la tête des différents personnages pour raconter des morceaux de leur vie et donner les raisons pour lesquelles ils sont là, ce soir. Les "gavés", mais aussi le flic de service, poète qui lit Dante, dont le récit éclaircit et réunit l'ensemble des narrations. Personnalisant le style à chacun des personnages, Marin Fouqué compose ainsi un kaléidoscope, un récit polyphonique, dans lequel il intercale cinq poèmes sur l'amour, cinq hymnes à différentes façons d'aimer.

 

Influencée par le rap, l'écriture est très travaillée, très précise, souvent poétique, parfois heurtée, ce qui peut ralentir la lecture. De l'avis général, c'est un livre qui demande du temps, on a un peu de mal à y entrer. A lire à petites doses, pour certains. Pourtant tous conviennent que l'effort de s'y plonger est largement récompensé. Qui l'a relu a encore plus apprécié que la première fois.

 

Les personnages sont originaux, attachants, bien décrits. Leurs vies et leurs situations dressent un tableau sans concession de la société contemporaine. On peut citer les scènes de travail dans l'entrepôt, un morceau d'anthologie qui rappelle "A la ligne" de Joseph Ponthus. L'engagement de l'auteur est clair, il écrit pour résister à toutes les oppressions, et pour faire connaître des situations qui ne sont pas forcément connues de tous : gardes à vue, organisation des black blocks, quotidien dans des quartiers difficiles, … Les références culturelles sont évidemment générationnelles. L'ensemble constitue un tableau très actuel, qui appelle de nombreuses références à des manifestations contemporaines.

 

Une belle découverte, très largement appréciée des lecteurs, tant pour sa forme que pour son contenu.

Bannière
Copyright © 2022 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

 
plume

------------------------------
Mise à jour le 23/07/2022