Accueil Les livres commentés Détails - Cantique de la critique

Les derniers livres commentés

Un privé à Babylone – Richard Brautigan – 10/18
     traduction Marc Chénetier
Fille, femme, autre – Bernardine Evaristo – Globe
     traduction Françoise Adelstain
Mille secrets mille dangers – Alain Farah – Le Quartanier

lors de la rencontre du 28 juin 2022

 

Les prochaines lectures

L'attrapeur d'oiseaux – Pedro Cesarino – Rivages
     traduction Hélène Mélo
Maman pour le dîner – Shalom Auslander – Belfond
     traduction Catherine Gibert
La mort d'un père – Karl Ove Knausgaard – Gallimard
     traduction Marie-Pierre Fiquet

pour le club de lecture du 6 septembre 2022



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Cantique de la critique
Auteur:
Viviant (Arnaud)
Edition:
La Fabrique
Réunion du:
01.03.2022

Commentaire

cantique-de-la-critique

Arnaud Viviant est connu des lecteurs par ses critiques littéraires et sa participation à l'émission "Le masque et la plume". Volontiers iconoclaste, parfois jugé irritant, mais évidemment connaisseur de son affaire, son livre intriguait lecteurs et libraires, ces derniers sont d'ailleurs explicitement pris à partie. La question de la critique, de la distinction et de la prescription, ne peut en effet que les intéresser. Qui valide le livre aujourd'hui, quel organe de presse est encore neutre ?

 

L'on s'accorde assez facilement sur le fait que "Cantique de la critique" apporte beaucoup d'éclairages et de références sur le monde du livre. Les plus enthousiastes ont pris beaucoup de plaisir à cette lecture, et sont enchantés d'y avoir trouvé d'autres auteurs à lire, tels Étiemble ou Maurice Nadeau. D'autres ont été intéressés par la description des évolutions, entre autres celle qui va de la critique à la prescription, ou encore l'arrivée des influenceurs dans le paysage, et ont trouvé nombre de repères sur la situation actuelle. Le procédé de démocratisation de la critique est décrit avec justesse, démocratisation qui peut donner que l'illusion que tout le monde peut écrire (en allant jusqu'à être édité). Certains sont toutefois restés plus ou moins sur leur faim.

 

Il y a eu aussi des lecteurs plus indifférents, parfois désorientés par quantité de références supposées connues. Qu'il n'existe plus guère de vraie critique, et que les choses ont changé, on le sait. Verrait-on Proust travailler la Recherche avec son éditeur comme cela se fait aujourd'hui ? On peut se demander aussi si la critique à l'époque de Balzac était forcément plus sérieuse, n'était-elle pas elle aussi prise dans des rapports de force.

Bannière
Copyright © 2022 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

 
plume

------------------------------
Mise à jour le 23/07/2022