Accueil Les livres commentés Détails - Un spécimen transparent

Les derniers livres commentés

La nuit des béguines – Aline Kiner – Liana Levi
Trust – Hernan Diaz – L'Olivier – traduction Nicolas Richard
Croire aux fauves – Nastassja Martin – Verticales


lors de la rencontre du 7 mai 2024

... avis des lecteurs à suivre ...
 

Les prochaines lectures

Le nouveau – Keigo Higashino – Actes sud
     traduction Sophie Rèfle
Secret de Polichinelle – Yonatan Sagiv – L'antilope
     traduction Jean-Luc Allouche
Le chant des innocents – Piergiorgio Pulixi – Gallmeister
     traduction Anatole Pons

pour le club de lecture du 25 juin 2024



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Un spécimen transparent
Auteur:
Yoshimura (Akira)
Edition:
Actes Sud
Réunion du:
12.03.2024

Commentaire

un-specimen-transparent-suivi-de-voyage-vers-les-etoiles 

Akira Yoshimura, né en 1927 à Tokyo et mort en 2006 à Mitaka, est un auteur japonais de romans et nouvelles. Son œuvre s'inspire de légendes japonaises, ou bien encore de faits divers.

Rappelons que "Le convoi de l'eau" a été élu livre de l'année 2008-2009 par le club des lecteurs.

 

La nouvelle "Un spécimen transparent" s'attache à Kenshiro qui, dans un établissement hospitalier, prélève des spécimens osseux sur des cadavres. Il aime son métier et veut atteindre la perfection en réalisant des os parfaits, transparents.

La deuxième nouvelle du livre, "Voyage vers les étoiles", nous fait suivre un groupe de jeunes gens désœuvrés qui ont décidé un jour de mourir. L'auteur relate les pensées de l'un d'eux, Keichi, suivra-t-il les autres dans ce voyage vers la mort et vers les étoiles ?

 

­      "La nouvelle "Un spécimen transparent" est difficile à qualifier. L'histoire est très étrange, ce genre de métier existe-t-il vraiment ? L'histoire se déroule un peu comme un polar, mais à la fin je me suis demandée ce que l'auteur voulait transmettre."

­      "Je me suis posé la même question. J'ai l'impression que le personnage principal a une sorte de revanche à prendre contre les femmes, car dès qu'il fait état de son métier devant elles il est déprécié. Il prend sa revanche sur sa belle-fille dont il est dédaigné. L'écriture sobre correspond bien au contenu. J'ai été pris davantage par le deuxième texte, qui contient beaucoup d'énigmes et est plus poétique. Beaucoup de choses ne s'expliquent pas, entre autres pourquoi n'y a-t-il plus de perspectives pour ces jeunes ? Même s'ils sont traversés de tensions et d'affinités, ils sont dans le rejet des autres. C'est très très bien mis en scène, en particulier dans le récit de Keichi, que j'ai beaucoup apprécié. Keichi est au départ extérieur au groupe mais n'offre pas de résistance à la pression des autres. C'est sans doute une image de la société japonaise qui n'accepte pas certaines formes de liberté individuelle."

­      "J'ai apprécié l'écriture tellement précise et sobre. Les deux textes sont très différents. Malgré son côté morbide le deuxième est très poétique. Quant au premier je ne l'ai pas d'emblée trouvé morbide, mais quand même un peu "raide" à la relecture. J'ai lu plusieurs nouvelles de Yoshimura, cette histoire d'os revient souvent."

­      "Quant à moi j'ai préféré la première nouvelle pour son originalité, c'est un texte tellement étonnant, comment peut-on avoir une telle idée ? En tout cas l'écriture rend la lecture très fluide."

­      "Même si c'est sombre, j'ai bien aimé les sujets très inattendus, et l'art de raconter, en ne dévoilant que peu à peu le sujet. Au début on ne comprend pas, mais peu à peu ça avance et ça devient implacable, ce qui rajoute à l'étrangeté. Les personnages sont décrits avec précision et finesse, de même que leurs incroyables idées. Sont très bien rendues l'obsession dans la première nouvelle, la solitude dans la deuxième. L'écriture est d'une grande classe."

­      "C'est quand même très poétique. Ce personnage pas très intégré, qui ne peut rien faire d'autre et craint que le laborantin ne prenne sa place, m'a fait penser au Grenouille du "Parfum" de Patrick Süskind. L'intrigue s'arrête au moment où on croit avoir la résolution. J'ai adoré."

Bannière
Copyright © 2024 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

Lire ...et aussi écrire
        plume
----------------------------- 

Mise à jour le 23/05/2024