Accueil Les livres commentés Détails - Les oiseaux

Les derniers livres commentés

Je, d'un accident ou d'amour – Loïc Demey – Cheyne
Le lambeau – Philippe Lançon – Gallimard
En route vers Okhotsk – Eléonore Frey – Quidam
     traduction Camille Luscher
Une terrasse en Algérie – Jean-Louis Comolli – Verdier

lors de la réunion du 4 septembre 2018
... avis des lecteurs à suivre ...
 

Les prochaines lectures

Hével – Patrick Pécherot – Gallimard
La robe blanche – Nathalie Léger – Pol
Nirliit – Juliana Léveillé-Trudel – La peuplade
 
pour la réunion du 9 octobre 2018


Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Les oiseaux
Auteur:
Vesaas (Tarjei)
Edition:
Plein Chant
Réunion du:
04.12.2007

Commentaire

Les oiseaux 

Tarjei Vesaas est considéré comme l'un des plus grands écrivains norvégiens. Avec "Palais de glace" écrit en 1963, "Les oiseaux" écrit en 1957 fait partie de ses œuvres majeures.

 

Mattis est un simple. Il vit avec sa sœur Hege au bord d'un lac, non loin d'un village avec les habitants duquel ils ont des relations proches et distantes à la fois. Le roman décrit les petits faits de la vie de tous les jours, qui est parfois difficile pour Hege qui assure le quotidien. Il nous fait aussi entrer dans la perception décalée de Mattis et dans sa lecture très personnelle des événements qui lui arrivent. Pour l'occuper, Hege suggère à son frère d'être passeur sur le lac, ce qu'il fait avec application alors qu'il ne passe jamais personne. Jusqu'au jour où se présente un bûcheron qui deviendra le compagnon de Hege, ce sera dans la vie de Mattis un profond bouleversement.

 

Le livre recueille les suffrages quasi unanimes des lecteurs pour la qualité de son écriture, la finesse de l'intrigue, la poésie de l'histoire et des personnages. N'est-ce pas reposant de considérer avec Mattis, ne serait-ce qu'un instant, le vol des oiseaux comme plus important que tout ? C'est aussi un autre monde, dirait-on, que celui où un simple s'intègre sans problème à la vie des habitants du village. Si l'on peut noter quelques aspects mystiques, l'auteur est en tout cas assez habile pour ne pas tomber dans la sensiblerie. On n'est jamais dans le registre de la pitié, mais dans la sensibilité et dans la sympathie.

 

Un livre rare vivement recommandé.

 

Bien que traitant d'un sujet très différent, "Palais de glace" a exercé sur ceux qui l'ont lu le même enchantement. Des phrases simples, sans effet, emportent vers des mondes de poésie.

 

Bannière
Copyright © 2018 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

Prix des lecteurs :
Le fleuve sans rives
de Juan José Saer
------------------------------

Lire et aussi ...écrire

         plume

------------------------------
Mise à jour le 08/09/2018