Accueil Les livres commentés Détails - Les chaussures italiennes

Les derniers livres commentés

Le champ – Robert Seethaler – Sabine Wespieser
   traduction Elisabeth Landes
Le dossier M / 1-Rouge – Grégoire Bouillier – J'ai lu
Un été avec Machiavel – Patrick Boucheron – Equateurs

Après l'annulation de la rencontre du 17 mars 2020,
des lecteurs font part de leurs avis.
 

Les prochaines lectures

Ténèbre – Paul Kawczak – La Peuplade
L’étrangleur de Pirita – Indrek Hargla – Gaia
Avant que j'oublie – Anne Pauly – Verdier

Rendez-vous à la rentrée !



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Les chaussures italiennes
Auteur:
Mankell (Henning)
Edition:
Seuil
Réunion du:
12.01.2010

Commentaire

chaussuresital

Un homme vit seul sur une île perdue, dans la maison de ses grands-parents. C'est un chirurgien qui s'est ainsi retiré là, dans la solitude et dans le froid, jusqu'à ce qu'arrive sur l'île une femme, la femme qui a été le grand amour de sa vie. Elle est malade et vient lui demander de tenir une promesse, la plus belle qu'elle ait reçue, celle de l'emmener en voyage.

 

Les lecteurs ont eu un peu de mal à entrer dans le roman – c'est qu'il y fait froid ! Un froid qui ralentit tout, qui empêche de sortir, qui rend les voyages longs et compliqués. Ils ont néanmoins pris plaisir à sa lecture, même si le propos n'est pas très léger. C'est un livre sur le remords, l'expiation, la rédemption. Le héros est sur la voie du rachat, il paie pour avoir fui ses responsabilités, il creuse chaque jour un trou dans la glace pour y prendre un bain. Mais c'est aussi une belle réflexion sur l'amour et la mort.

 

Quelques scènes alourdissent le livre, certains passages sont un peu longs, le ton est parfois trop démonstratif.

 

Mais sont aussi mentionnées des notations assez justes sur les hésitations, le refus de petits moments, de petites choses, ainsi que quelques belles scènes assez insolites, en particulier l'arrivée de l'ex-compagne en déambulateur, observée par le chirurgien. L'épisode de la fourmilière fait penser aux souris de L'Ecume des jours de Boris Vian. Le héros laisse une fourmilière s'installer dans une des chambres de sa maison et l'enlève enfin quand il a fini d'expier. Les chaussures italiennes, faites pour lui sur mesure par un artisan qui n'en fabrique que deux paires par an, marquent aussi le début d'une nouvelle étape.

 

Bannière
Copyright © 2020 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

Lire et aussi ...écrire

         plume

------------------------------
Mise à jour le 01/07/2020