Accueil Les livres commentés Détails - Terre des affranchis

Les derniers livres commentés

Un privé à Babylone – Richard Brautigan – 10/18
     traduction Marc Chénetier
Fille, femme, autre – Bernardine Evaristo – Globe
     traduction Françoise Adelstain
Mille secrets mille dangers – Alain Farah – Le Quartanier

lors de la rencontre du 28 juin 2022

 

Les prochaines lectures

L'attrapeur d'oiseaux – Pedro Cesarino – Rivages
     traduction Hélène Mélo
Maman pour le dîner – Shalom Auslander – Belfond
     traduction Catherine Gibert
La mort d'un père – Karl Ove Knausgaard – Gallimard
     traduction Marie-Pierre Fiquet

pour le club de lecture du 6 septembre 2022



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Terre des affranchis
Auteur:
Lazar (Liliana)
Edition:
Gaia
Réunion du:
12.01.2010

Commentaire

terreaffranchis

Encore un lac et quel lac, maléfique sauf pour le héros. A Slobozia, village perdu dans les Carpates, surviennent d'étranges événements et des assassinats inexpliqués, dans une ambiance rurale de suspicion et de superstition.

 

Cette fable sur l'avant et l'après Ceausescu a très nettement partagé les lecteurs.

 

Sceptique :

"Il n'y a pas de vrai parti pris entre le versant magique et le versant religieux, c'est incohérent, c'est parfois moralisant, pourtant Dieu protège l'assassin jusqu'au bout, où veut-on en venir ?"

 

Conquis :

"C'est justement la tension entre le païen et le religieux qui donne sa force au livre – Ce roman a été l'une des surprises de la rentrée – L'auteur, roumaine de naissance, écrit en français dans une belle langue, légèrement désuète comme c'est souvent le cas quand une personne écrit dans une autre langue que la sienne – Les pages sur le lac, notamment, sont très réussies – C'est un livre politique, sur le mal, la persistance du mal"

 

Pas conquis du tout :

"Ce ne sont que poncifs, personnages caricaturaux, incohérences, invraisemblances, c'est de la parodie de mauvaise littérature, on dirait de la mauvaise BD – Les personnages sont mauvais et les meurtres répétitifs – C'est truffé d'explications insistantes, comme si le lecteur ne pouvait pas comprendre (le surnom du héros, par exemple) – C'est affreux, ces petites phrases courtes remplies de "comme", de "car", de "tel" – Quand l'ermite vient pour habiter la Fosse aux lions, faut-il vraiment qu'il s'appelle Daniel ?"

 

A vous de juger …

 

Bannière
Copyright © 2022 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

 
plume

------------------------------
Mise à jour le 23/07/2022