Accueil Les livres commentés Détails - Ascension

Les derniers livres commentés

Un privé à Babylone – Richard Brautigan – 10/18
     traduction Marc Chénetier
Fille, femme, autre – Bernardine Evaristo – Globe
     traduction Françoise Adelstain
Mille secrets mille dangers – Alain Farah – Le Quartanier

lors de la rencontre du 28 juin 2022

 

Les prochaines lectures

L'attrapeur d'oiseaux – Pedro Cesarino – Rivages
     traduction Hélène Mélo
Maman pour le dîner – Shalom Auslander – Belfond
     traduction Catherine Gibert
La mort d'un père – Karl Ove Knausgaard – Gallimard
     traduction Marie-Pierre Fiquet

pour le club de lecture du 6 septembre 2022



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Ascension
Auteur:
Hohl (Ludwig)
Edition:
Le Nouvel Attila
Réunion du:
01.07.2008

Commentaire

 hohl


Ce court récit, publié dans les années 80 et très vite épuisé, est enfin réédité. C'est le seul récit de Ludwig Hohl dont on ne connaît par ailleurs que des textes autobiographiques, des correspondances et des carnets de notes. Il a plusieurs fois travaillé et retravaillé Ascension avant de le publier.

 

Ascension raconte l'histoire de deux hommes qui partent ensemble escalader un glacier. Ils sont très dissemblables et leurs relations ne sont pas très bonnes. L'un d'entre eux retourne sur ses pas – on se demande même un peu ce qu'il est venu faire là – l'autre continue, et les deux trouvent la mort, chacun sur sa trajectoire.

 

A l'exception d'un seul qui n'a éprouvé qu'ennui et indifférence, l'écriture a subjugué les lecteurs : "C'est un texte très fort. – Le récit de l'escalade est magnifique, fascinant. – C'est très bien écrit. – L'écriture est vive, âpre, ciselée, elle colle à la montagne, on y est, on est le personnage, on est la montagne. – C'est une tentative à la Perec d'épuiser la montagne, de tout dire, d'expliquer au lecteur ce qu'est la montagne. – La description est vertigineuse. – Il n'y a pas de référence à un lieu précis, c'est LA montagne."

 

S'expriment pourtant quelques réserves sur le côté moralisant du propos, caractéristique de certaines œuvres de la littérature suisse allemande : la montagne a ses codes, qui ne les respecte pas doit mourir. Un lecteur aurait même dit aux libraires : "il ne faut pas s'attaquer à la nature, elle gagne toujours".

 

Il s'agit néanmoins d'un très bon livre, d'un beau livre car c'est aussi un bel objet, et d'une écriture remarquable.

Bannière
Copyright © 2022 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

 
plume

------------------------------
Mise à jour le 23/07/2022