Accueil Les livres commentés Détails - Bambine

Les derniers livres commentés

La nuit des béguines – Aline Kiner – Liana Levi
Trust – Hernan Diaz – L'Olivier – traduction Nicolas Richard
Croire aux fauves – Nastassja Martin – Verticales


lors de la rencontre du 7 mai 2024
 

Les prochaines lectures

Le nouveau – Keigo Higashino – Actes sud
     traduction Sophie Rèfle
Secret de Polichinelle – Yonatan Sagiv – L'antilope
     traduction Jean-Luc Allouche
Le chant des innocents – Piergiorgio Pulixi – Gallmeister
     traduction Anatole Pons

pour le club de lecture du 25 juin 2024



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Bambine
Auteur:
Ceresa (Alice)
Edition:
La Baconnière
Réunion du:
25.04.2023

Commentaire

bambine

Alice Ceresa est une écrivaine suisse italienne, née en 1923 et morte en 2001. Bambine est le dernier livre qu'elle publie en 1990. L'ouvrage est paru pour la première fois en français sous le "Scènes d'intérieur avec fillettes". La présente traduction, révisée par Renato Weber, conserve au livre son titre d'origine. Elle est complétée d'une biographie, d'une interview et d'un texte sur la réception et la traduction du livre.

 

L'auteure décrit la vie d'un foyer typique en se concentrant sur les deux petites filles. L'originalité du texte est son écriture, neutre et distancée, pour mener une critique de la famille et du patriarcat. Reviennent les termes de "regard d'entomologiste, critique au scalpel, écriture chirurgicale". Cette forme surprenante a dérouté nombre de lecteurs, partagés entre enthousiasme et prise de distance, entre attirance et rejet. Le plus souvent intéressés, ils ont formulé des appréciations diverses.

 

­      "La personnalité de l’auteur, sa démarche et le thème du livre sont très originaux. J’ai relu souvent certaines pages, l’écriture est très belle car sobre, nette, objective mais il faut en même temps entrer en imagination dans la vie quotidienne des fillettes puis des jeunes filles. Compte tenu du propos, en sympathie avec sa critique sur la famille patriarcale, j’ai apprécié le livre, qui pour moi est quasi scientifique, avec un soupçon d’ironie ; mais peut-être trop complexe, aride même si beaucoup de femmes de ma génération ont vécu la même chose. Un petit regret, on ne sort pas vraiment du huis clos pour bien différencier les deux jeunes filles et leur évolution."

­      "J'ai aimé ce livre de Alice Ceresa, elle fait, avec une richesse de vocabulaire, une description d'entomologiste de cette famille et dissèque particulièrement la vie de deux chenilles, les deux sœurs, devenant papillons, dans un style décapant mi-cruel, mi-drôle. Un véritable travail d'éthologie humaine."

­      "Bambine est un livre austère. La famille "scalpellisée". Tout ce qui a fait de nous des inférieures. Le quotidien minutieusement décortiqué sans pathos, dans une entreprise de destruction de la liberté féminine. Constat glaçant. Je m'y reconnais."

­      "C'est une critique au scalpel de la vie de famille et de ses protagonistes figés dans leurs rôles. Une critique qu'on peut qualifier de féministe, même si ce n'est pas explicite en tant que prise de position. Il y a de la férocité et de l'humour. Parfois un peu dur à lire. Envoûtant en tout cas. Très intéressant tant sur la forme que sur le fond."

­      "C'est un parti pris d'entomologiste. Je ne sais pas si ce livre restera dans ma bibliothèque. Pourtant c'est bien vu, il y a de vraies trouvailles, même aride la proposition formelle est intéressante et très originale. Regard extérieur, ironie douce, il y a quelque chose qui se joue dans ce texte."

­      "J'ai été bien intéressée par cette vision des choses. Ce qui est terrible, et ce n'est pas enthousiasmant, c'est que la vie des filles n'est pas tellement réussie. A noter que dans cette famille on a l'impression qu'ils sont quatre, les parents et les deux sœurs, mais il y a eu aussi un garçon."

­      "La description des personnages est presque anthropologique, sociologique. Le cumul entre cette approche et le style un peu emphatique, un peu grandiloquent, fait que je ne l'ai pas lu en continu. Mais j'ai globalement bien aimé."

­      "Je n'ai pas trop aimé, le style a fait écran, il est prétentieux, il y a trop de périphrases, l'auteur tire à la ligne et donne l'impression de ne pas arriver. Les filles sont écrasées, opprimées, comme le veut la reproduction générationnelle. C'est quand même une auteure intéressante."

­      "J'ai beaucoup pensé au traducteur, le style est difficile, riche, baroqueux. J'ai bien aimé mais c'est difficile à lire, la langue est torturée, pas simple, en tout cas elle colle au sujet. Et sans doute beaucoup de femmes se sont-elles reconnues."

­      "C'est comme un documentaire, mais intéressant et prenant, on est impatient de savoir ce qui va arriver."

­      "C'est difficile, j'ai fait des pauses dans la lecture, on dirait le style d'un professeur d'université. Mais le fond est intéressant."

La préface et la postface, qui présentent Alice Ceresa et son travail, ont généralement été appréciées, car l'auteure est peu connue et sa démarche jugée difficile.

Bannière
Copyright © 2024 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

Lire ...et aussi écrire
        plume
----------------------------- 

Mise à jour le 25/05/2024