Accueil Les livres commentés Détails - Melnitz

Les derniers livres commentés

Un privé à Babylone – Richard Brautigan – 10/18
     traduction Marc Chénetier
Fille, femme, autre – Bernardine Evaristo – Globe
     traduction Françoise Adelstain
Mille secrets mille dangers – Alain Farah – Le Quartanier

lors de la rencontre du 28 juin 2022

 

Les prochaines lectures

L'attrapeur d'oiseaux – Pedro Cesarino – Rivages
     traduction Hélène Mélo
Maman pour le dîner – Shalom Auslander – Belfond
     traduction Catherine Gibert
La mort d'un père – Karl Ove Knausgaard – Gallimard
     traduction Marie-Pierre Fiquet

pour le club de lecture du 6 septembre 2022



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Melnitz
Auteur:
Lewinsky (Charles)
Edition:
Grasset
Réunion du:
20.01.2009

Commentaire

lewinsky

 

Le roman raconte l'histoire d'une famille juive suisse de 1870 à 1945. A travers les tribulations des différents membres de la famille, il parle de la difficulté à s'intégrer et à l'inverse de la difficulté à intégrer l'autre, à l'accepter.

 

Les lecteurs parlent tous du livre de façon enthousiaste, qu'ils aient eu un peu de mal à entrer dans les premiers chapitres ou qu'ils aient d'emblée accroché. L'histoire, bien menée, tisse peu à peu les liens de la saga familiale. L'aspect historique est instructif sans être pesant, la culture juive est décrite avec justesse, avec ses archétypes et son vocabulaire yiddish, sans pour autant tomber dans le folklore. Où l'on voit que dans une communauté suisse, qu'on pourrait penser teintée de neutralité, ça se passe comme ailleurs.

Les personnages, convertis et non convertis, plus ou moins engagés dans la religion, ont une réelle épaisseur, ils sont attachants, on a d'emblée envie de les suivre. Sans parler du fantôme Melnitz qui assiste à son propre enterrement et vient faire la morale aux protagonistes : "ne te fais pas d'illusion !". Le ton n'est pas larmoyant, au contraire il est plein humour, un humour dénué de sarcasme.

 

Ce sont aussi des histoires d'amour et voyage, les personnages ont une étonnante capacité à se déplacer un peu partout, de nombreux épisodes se passent d'ailleurs dans la région, à Bâle et à Strasbourg.

 

L'écriture, très belle, donne au livre un côté très visuel, on voit les scènes. Elle abuse peut-être du procédé de la chute, en concluant les paragraphes et les phrases dans les tout derniers mots.

 

Cette belle chronique est le premier livre traduit en français de Charles Lewinsky.

 

 

Bannière
Copyright © 2022 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

 
plume

------------------------------
Mise à jour le 23/07/2022