Accueil Les livres commentés Détails - Le Dossier Robert

Les derniers livres commentés

Un privé à Babylone – Richard Brautigan – 10/18
     traduction Marc Chénetier
Fille, femme, autre – Bernardine Evaristo – Globe
     traduction Françoise Adelstain
Mille secrets mille dangers – Alain Farah – Le Quartanier

lors de la rencontre du 28 juin 2022

 

Les prochaines lectures

L'attrapeur d'oiseaux – Pedro Cesarino – Rivages
     traduction Hélène Mélo
Maman pour le dîner – Shalom Auslander – Belfond
     traduction Catherine Gibert
La mort d'un père – Karl Ove Knausgaard – Gallimard
     traduction Marie-Pierre Fiquet

pour le club de lecture du 6 septembre 2022



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Le Dossier Robert
Auteur:
Dümmel (Karsten)
Edition:
Quidam Editeur
Réunion du:
12.01.2010

Commentaire

dossierrobert

Karsten Dümmel restitue dans ce livre ce qu'il a vécu en Allemagne de l'Est, dont il a pu sortir en étant "racheté" par l'Allemagne de l'Ouest. Il ne s'agit pas d'une autobiographie, mais les événements rapportés sont tous arrivés, à d'autres si ce n'est à lui.

 

Le livre entrecroise les récits de différents personnages et les rapports de la Stasi. On suit ainsi Robert dans son activité et dans son désespoir d'avoir perdu Maria. L'histoire et les personnages se dessinent au fur et à mesure, tracés par les points de vue de Robert, de ses voisins et amis et par les rapports policiers. Le fil conducteur est constitué des interrogations de la fille de Robert, à sa lecture des rapports.

 

Les lecteurs ont apprécié ce livre fort et sans complaisance. "C'est difficile à lire, mais ça ne peut pas être autrement". On éprouve le besoin de faire marche arrière pour comprendre, voire de recommencer quand on a fini. La forme éclatée, heurtée – un peu trop au goût de certains –, l'écriture peut-être un peu inégale, appellent une lecture relativement continue.

 

Mais cette forme contribue aussi à recréer avec force l'atmosphère de l'époque, où les rapports humains sont détruits, déstructurés, où il n'y a plus de confiance en les autres, où tout le monde trahit tout le monde. Rien ne fait comprendre pourquoi les personnages agissent comme ils le font, par exemple la mère qui entraîne sa fille à la trahison. On s'attache aux faits et non à ce qui se passe à l'intérieur des personnages, c'est d'autant plus glaçant.

 

On ne sort pas facilement de cet univers noir, gris, sale, de l'angoisse, de l'évocation de la torture réelle et morale. D'autant que le livre donne une idée de l'état de l'Allemagne de l'Est où personne n'est vraiment guéri, l'accès aux dossiers de la Stasi ayant pu ouvrir de nouvelles blessures.

 

Karsten Dümmel a d'ailleurs participé en tant qu'expert et témoin à la promotion du film La Vie des autres. Lors de sa venue au Quai des Brumes avec sa traductrice Martine Rémon, il a expliqué que ce livre, difficile et long à écrire, lui a permis de se sauver de ce qu'il a vécu et lui donne la possibilité d'en parler. Bien qu'il ait une bonne maîtrise du français, il revenait pourtant à l'allemand quand il était vraiment touché.

 

Une lectrice cite la dédicace personnelle qu'il lui a faite à sa demande : "Comment expliquer la lune aux habitants du soleil ?"

 

 

Bannière
Copyright © 2022 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

 
plume

------------------------------
Mise à jour le 23/07/2022