Accueil Les livres commentés Détails - L'imposture

Les derniers livres commentés

Le champ – Robert Seethaler – Sabine Wespieser
   traduction Elisabeth Landes
Le dossier M / 1-Rouge – Grégoire Bouillier – J'ai lu
Un été avec Machiavel – Patrick Boucheron – Equateurs

Après l'annulation de la rencontre du 17 mars 2020,
des lecteurs font part de leurs avis.
 

Les prochaines lectures

La sélection des livres pour l'été se prépare activement …


dans l'impatience de nouvelles découvertes !


Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
L'imposture
Auteur:
Gallet (Anne) / Flaten (Isabelle)
Edition:
La Dernière Goutte
Réunion du:
01.07.2008

Commentaire

Gallet / Flaten

Le livre est écrit sous la forme d'échange de mails : à la fin d'un voyage en train, une femme trouve la carte de visite de l'inconnu assis en face d'elle. Troublée par cet homme, elle décide de lui écrire et c'est ainsi que s'installe entre eux une correspondance électronique.

 

La librairie signale de nombreux retours de lecteurs qui ont beaucoup aimé le livre. C'est le cas également de la plupart des lecteurs du club. A une exception près : un lecteur a été déçu par "l'imaginaire plat", n'est pas entré dans le jeu, n'a pas trouvé d'intérêt à l'histoire bien que l'idée de départ lui ait plu.

 

L'écriture très soignée et la différence d'écriture bien perceptible entre les deux auteurs, prenant chacun le rôle d'un personnage, comptent parmi les nombreux atouts du livre. Lors de leur présentation à la librairie les auteurs ont déclaré avoir eu un grand souci de la langue. Le résultat donne un contraste assez surprenant entre la forme du message électronique et un jeu de séduction, un badinage dans le style du 18ème siècle.

 

Le caractère factice des relations virtuelles par Internet est très bien rendu, de même que le piège de l'anonymat (on ne sait jamais avec certitude qui se cache derrière une adresse). Et pourtant on se laisse surprendre par la fin particulièrement brutale. Même si le titre donne la règle du jeu, même si on sent dès le milieu du livre que quelque chose ne va pas, on se demande jusqu'au bout quelle sera l'issue de la relation.

 

L'intérêt est aussi dans l'échange, dans le passage d'un sujet à un autre, dans ce que l'interlocuteur retiendra ou à quoi il réagira, comme dans un roman par lettres. Mais là le temps s'écoule, la durée peut s'installer, alors que le courrier électronique est un outil de l'immédiat, il efface toute distance, toute réflexion. Répondre quasi instantanément fausse les rapports et peut même se révéler dangereux.

 

Le virtuel n'empêche pourtant pas la poésie. Les pages où les deux correspondants se racontent l'un à l'autre leur voyage imaginaire à Rio sont particulièrement belles.

 

Bannière
Copyright © 2020 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

Lire et aussi ...écrire

         plume

------------------------------
Mise à jour le 27/05/2020