Accueil Les livres commentés Détails - Terre ceinte

Les derniers livres commentés

Un privé à Babylone – Richard Brautigan – 10/18
     traduction Marc Chénetier
Fille, femme, autre – Bernardine Evaristo – Globe
     traduction Françoise Adelstain
Mille secrets mille dangers – Alain Farah – Le Quartanier

lors de la rencontre du 28 juin 2022

 

Les prochaines lectures

L'attrapeur d'oiseaux – Pedro Cesarino – Rivages
     traduction Hélène Mélo
Maman pour le dîner – Shalom Auslander – Belfond
     traduction Catherine Gibert
La mort d'un père – Karl Ove Knausgaard – Gallimard
     traduction Marie-Pierre Fiquet

pour le club de lecture du 6 septembre 2022



Tous les livres commentés

Ouvrage 

Titre:
Terre ceinte
Auteur:
Sarr (Mohamed Mbougar)
Edition:
Présence Africaine
Réunion du:
01.03.2022

Commentaire

terre-ceinte

Mohamed Mbougar Sarr est un romancier sénégalais d'expression française, il a obtenu le prix Goncourt 2021 pour "La Plus Secrète Mémoire des hommes". "Terre ceinte", son premier roman, a été reconnu également par différents prix dont le prix Ahmadou-Kourouma au salon du livre de Genève.

 

"Terre ceinte" décrit la vie d'un groupe de résistants dans une petite ville sahélienne fictive, face à des milices islamiques djihadistes. Laissons parler les lecteurs : "Tout y est, l'histoire, le style, la construction, je me suis laissé emporter. C'est d'autant plus impressionnant que l'auteur a écrit ce livre à 25 ans". – "Je l'ai lu après le prix Goncourt, il a un talent de narrateur incroyable." – "Le poids de sa pensée sur la tyrannie est remarquable, c'est un livre très courageux, une dénonciation totale, j'ai pensé parfois à Yasmina Khadra et à Atiq Rahimi, mais ici c'est plus détaillé et plus incarné." – "J'ai apprécié la façon dont il rend compte des désastres quand le journal clandestin est distribué, ainsi que la description des questions de responsabilité qui se posent dans toute situation de combat, les débats sont très crédibles." – La correspondance entre les mères du jeune couple tué au début du livre est très belle." – "L'attaque de la bibliothèque est d'une grande force, c'est très émouvant." – C'est étonnant de voir le peuple réagir à la flagellation de la femme alors qu'il n'a pas réagi à exécution du jeune couple." – "On pense parfois au film Timbuktu d'Abderrahmane Sissako."

 

Rappelant que des atrocités ont été commises au nom de bien d'autres idéologies religieuses ou politiques, d'aucuns se sont sentis interrogés sur la responsabilité individuelle et collective, dans la démarche de comprendre les intégristes ou en tout cas de décrire leur pensée.

 

Certains ont presque préféré ce livre au prix Goncourt, trouvé un peu intellectualisant, d'autres au contraire ressentent la jeunesse de l'auteur dans ce texte et un véritable saut dans l'écriture dans "La plus secrète mémoires des hommes".

Bannière
Copyright © 2022 120 Grand'Rue. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Les actus

 
plume

------------------------------
Mise à jour le 23/07/2022